2016-09-28 / Meetup open source achitecture au café A


(Sébastien Lucas / Future Architect) #1

Bonjour à tous,

Je vais faire le resumé du meetup du 28 septembre en Français puisqu’il s’est tenu à Paris au Café A.

Nous étions 4 personnes présentes à la terrasse du café, très conviviale notamment par l’agréable chaleur de fin d’été.
L’idée n’était pas de faire un gros meetup, mais plutôt de tester ce format informel, rencontre dans un bar et discussion libre.

Qui étaient là ?

Nos profils étaient assez différents :

  • Créateur d’une startup pour faire du co-living (au dela du coworking) et combiner les activités de coworking avec les activités de co-location
  • Créateur d’une plateforme Bricks pour partager des éléments d’architecture ouverts avec son agence ou la communauté
  • Geek et BIM manager dans l’agence ENIA
  • Architecte ayant eu des expériences de co-création de projets open source et notamment sur la fab lab house à Barcelone

Sujets abordés sur l’architecture open source

L’architecture open source c’est intéressant, mais il y a un certain nombre de freins :

l’aspect légal : Qui est responsable de quoi ?

Est ce que l’open source s’arrête au design car il y a moins de risque graves ?

Dans le logiciel, les licences présentent bien que l’utilisation du logiciel est à ses risques et périls. Au fond le plus sain est de reporter la responsabilité de l’utilisation des plans partagés sur l’utilisateur final.

Wikihouse par exemple a une exemple de licence en ligne qui de-responsabilise la plateforme.

Mais ce n’est pas si simple.
L’ordre des architectes insiste sur le rôle très grand des architectes, qui pourraient être poursuivi même pour un croquis fait en dehors de tout contrat ?

Quid de la responsabilité légale au niveau international ?

Et si le plan est partagé par un non-architecte, finalement c’est peut être plus simple ?
Beaucoup de questions qu’il convient d’étudier pour rendre la publication d’éléments open source plus simple pour les architectes.

l’aspect business : Oui mais qu’est que j’ai à y gagner ?

C’est le nerf de la guerre. L’architecture est un métier difficile et la principale priorité est d’avoir des clients.
En quoi le fait de publier en open source favoriserait la réussite de sa carrière ? le fait de toucher un autre public ?

L’architecte a du mal à se faire connaître et à gagner la confiance du plus grand nombre. Est ce que le fait de donner plus sur sa pratique, aiderait à la prise de confiance ? Et au final à la prise de contact.

D’autres pistes sont à explorer comme celles de Houzz, de Open desk, de Wikihouse…

l’aspect réutilisation : Qu’est ce qu’on peut partager ?

Un architecte va probablement vouloir refaire le design lui-même et pas juste reprendre un élément partagé.

Finalement ce serait peut être les éléments plus techniques: toilettes handycapés, bloc de murs, template Revit qui pourraient être plus utiles de partager.

Ce qui peut être réutilisé en tout cas c’est un élément de projet et non un projet entier.
Quand on s’inspire, on s’inspire de morceaux de projets que l’on assemble et transforme pour créer un autre projet.

C’est tout l’idée de la plateforme www.openbricks.io de partir de l’inspiration pour aller vers les détails de projets et finalement partager les plans et 3D, nécessaires pour bien comprendre la mise en oeuvre.

l’aspect normatif : La tour de babel des normes

Les normes sont différentes par pays, un élément dessiné et partagé par un architecte suisse pourrait t’il être utilisé en France ?

Peut être pas directement. Mais au final les bonnes pratiques du bâtiment ne sont pas si différentes, et des adaptations mineures permettraient de rendre compatible des éléments dans différents pays. L’architecture paramétrique et sa capacité de customiser un modèle 3D en définissant des paramètres est une bonne solution à ce problème.

l’aspect logiciel : Un élément partagé va t’il pouvoir être mis à jour ?

Ce qui serait dans la logique.

L’architecture paramétrique est prometteuse, mais il y a plusieurs standards, qui risquent d’être un frein. La guerre des standards va continuer. Cependant on se rend aussi compte que les solutions d’échange entre les logiciels (Grasshopper, Revit…) se multiplient.

Quand l’architecture se partagera sous forme de code, on pourra appliquer les mêmes pratiques que dans le logiciel et avoir des notions d’héritage entre composants. Des familles de composants conçus par un groupe d’architectes. Rien ne l’empêche techniquement !


Idées de prochains meetups

J’ai évoqué mon envie de faire un meetup en mode atelier, inspiré des méthodes agiles ou design thinking.
L’idée est de former de petits groupes avec une méthodologie de brain storming pour explorer des pistes sur un sujet précis : par exemple les business models de l’open source en architecture.

D’autre part, la nouvelle fabrique nous a proposé d’organiser l’événement dans leur Fab Lab situé à Pantin. C’est un espace passionnant et qui regroupe des communautés déjà très intéressées déjà par la thématique du meetup. Il est également possible de l’organiser dans une agence parisienne ouverte à l’innovation et au collaboratif.

Enfin même si cette approche atelier est intéressante, de petites présentations courtes (10 minutes) de startups liées à l’architecture innovante et collaborative est aussi un format demandé.

Si une startup ou un architecte veut présenter son projet au prochain meetup. (novembre 2016 date à préciser)

Merci de prendre contact avec Sébastien sebastien@openbricks.io pour s’organiser.

Et vous, vous avez retenu quoi de ce meetup ?

Inscrivez vous au groupe meetup [Open source architecture & Collaborative design]((www.meetup.com/fr-FR/collaborative-architecture) pour être au courant des prochains événements.

Si vous voulez organiser un meetup dans une autre ville en France ou à l’étranger. Contactez-moi (sebastien@openbricks.io) je recherche à étendre le réseau et partager le même groupe meetup serait une très bonne idée !